« Une approche de développement rural basée sur la participation et la responsabilisation des populations pour une meilleure gestion et valorisation des ressources naturelles de leur terroir ».

Dans une savane arbustive, soumise à des saisons sèches ou pluvieuses impétueuses, au-delà du projet de plantation destiné à la séquestration de CO2, au-delà de la sécurité alimentaire apportée dans un premier temps par l’exploitation familiale et commerciale du manioc planté, récolté et vendu, pour la sécurité alimentaire des habitants, il importait de vérifier et développer le potentiel de ces terres en cultures vivrières.

RECHERCHETester à petite échelle des filières de développement pour les observer et leur fournir les meilleures conditions d’éclosion: telle est la fonction de l’incubateur de biodiversité de Musia Bikwi (15 ha à 7 km au Sud d’Ibi) qui couvre des secteurs aussi divers que:

  • installation de vergers, culture de plus de 400 arbres fruitiers: safoutier, manguier, avocatier,…
  • potager
  • élevage de porcs, volailles, basse-cour
  • arbres ornementaux, p. ex Ylang ylang
  • ruches
  • systèmes d’agroforesterie différents combinant acacia avec manioc ou maïs,…
  • site d’observation du gibier dans la savane avec appâts de sel, eau et manioc
  • culture du bulukutu, kimbiolongo, Moringa,…

L’approche terroir est la réalisation de plantations vivrières oubliées sur le terrain : bananes, légumineuses, arbres fruitiers,…… qui permettent à chacun de re-considérer son terroir comme lui devenant via un échange de pratiques de cultures ….une formidable ressource d’alimentation équilibrée.