Le concept d’Ibi Village est né au début des années 2000. Ce projet est le fruit de plusieurs années de réflexions développées par Olivier et Thierry Mushiete entourés de leurs amis. Ils élaborent ainsi une version moderne des idées que leur père, Paul Mahamwe Mushiete, avait formulées pour la valorisation des terres du plateau Batéké.

Les objectifs étaient :

  • planter des arbres et entourés de manioc sur 4 200 ha selon la méthode agro-forestière en collaboration avec la population locale ;
  • la mise en place des infrastructures nécessaires, y compris dans les domaines de la santé et de l’éducation ;
  • financer le projet par la vente de crédits carbone et de manioc.

Les premiers arbres ont été plantés en 2008 et seulement trois ans plus tard (février 2011), Ibi Village franchit une étape importante en devenant le premier projet privé enregistré en RDC en tant que mécanisme de développement propre (MDP) dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

En permettant d’échanger le CO2 stocké dans les arbres plantés contre des crédits carbone un puits de carbone était né.

Le projet n’ayant pas atteint la rentabilité prévue dans le modèle original, deux composantes ont été ajoutées en 2015 pour réduire les coûts et augmenter les recettes :

  • la collaboration avec des « fermiers devenant partenaires » au lieu de salariés ;
  • la production et la commercialisation de charbon de bois durable.

La conversion à ce nouveau modèle d’entreprise garantit la continuité de la plantation de forêts sur le plateau de Batéké contribuant ainsi au bien-être de la population locale.